Please note, your browser is out of date.
For a good browsing experience we recommend using the latest version of Chrome, Firefox, Safari, Opera or Internet Explorer.

Actualité

RFF distingué dans le “Hall of Fame” de Legal 500

15-02-2018
Rogério Fernandes Ferreira, associe fondateur de RFF & Associados a été distingué dans la Première Édition du The Legal 500 “Hall of Fame” . Le Hall of Fame de ce prestigieux Guide international prime les avocats ayant été, régulièrement, reconnus par leurs clients concernant l’excellence constante de leurs services. Cette distinction reconnait Rogério Fernandes Ferreira comme faisant part de cette élite d’avocats internationaux depu...

Rogério Fernandes Ferreira commente la négociation crypto-monnaie

29-01-2018, in Coinvedi
Aucun impôt sur le revenu des gains de crypto-monnaie Comme Banco Santander-Portugal a commencé à retraiter ses clients la capacité de faire du commerce transfrontalier sur les marchés étrangers crypto-monnaie, plus de bonnes nouvelles est arrivé. l'impôt sur le revenu ne concerne pas les gains au Portugal crypto-monnaie.  « Une décision de liaison récente de l'administration fiscale portugaise affirme que les gains de la vente de cr...
Télécharger le PDF

Le Cabinet RFF & Associados a été classé Tier 1 par International Tax Review 2018

30-10-2017
Le Cabinet RFF & Associados a de nouveau été classé Tier 1 par le renommé World Tax 2018 de l’International Tax Review, avec Maître Rogério Fernandes Ferreira, Associé fondateur, Marta Machado de Almeida, Associée et Vânia Codeço, Avocate Collaboratrice sénior. Le World Tax International Tax Review examine plus de 50 juridictions tous les ans et classe les sociétés de conseil fiscal dominantes sur la base de la reconnaissance...

Rogério Fernandes Ferreira commente la “retouche” du Gouvernement sur l’AIMI

13-10-2017, in Público
Après la création pressée de l’additionnel à l’impôt  municipal sur les biens immobiliers (AIMI), dans le Budget de l’Etat pour 2017, le Gouvernement a clarifié certaines normes, sans parvenir, toutefois, à dissiper tous les doutes. Au regret des propriétaires de biens immobiliers dont la valeur patrimoniale imposable est supérieure à 600.000€, la charge fiscale est maintenue.

Rogério Fernandes Ferreira commente l’AIMI et met de nouveau en cause les principes constitutionnels

6-10-2017
Il a été indiqué que les contribuables pourraient ne pas payer l’AIMI liquidé dans le délai imparti en raison du fait que l’administration fiscale n’engage pas de procédure d’exécution fiscale, en attendant que soit décidée la réclamation matricielle (« Reclamação matricial »).
Télécharger le PDF